Australian High Commission
Mauritius
Mauritius, Seychelles, Madagascar, Comoros, Reunion Island (consular)

Atelier sur les politiques et le renforcement des capacités pour un secteur minier prospère et durable

Atelier sur les politiques et le renforcement des capacités pour un secteur minier prospère et durable


Mining Business Centre, Antananarivo

31 mai -1 juin 2018

 

Discours d’ouverture de SE Madame Jenny Dee, Ambassadrice d’Australie


SEM Ying Vah Zafilahy, Ministre auprès de la Présidence, chargé des Mines et du Pétrole

Dr Rick Rogerson, Directeur exécutif de la Division des ressources foncières, Département des Mines, de la réglementation et de la sécurité de l'industrie de l’Australie de l’Ouest

Dr Danielle Risbey, Chef d'équipe, Direction de la conformité environnementale, Division de la conformité des ressources et de l'environnement, Département des mines, de réglementation et de la sécurité de l'industrie de l’Australie de l’Ouest

Australian Alumni de Madagascar

Distingués invités

Mesdames et Messieurs


Bonjour

Je suis ravie de prendre la parole lors de l’ouverture de cet atelier de travail sur les politiques et le renforcement des capacités pour un secteur minier prospère et durable aujourd'hui dans cet impressionnant Mining Business Centre .

Tirer le meilleur parti de nos riches ressources naturelles respectives est essentiel au bien-être économique et social de l'Australie et de Madagascar.

Alors, pourquoi l'Australie?

Meilleures pratiques australiennes

  • L'Australie possède les plus grandes réserves minérales du monde, y compris le plomb, le nickel, l'uranium et le zinc. Nous sommes un leader mondial dans la production de bauxite, d'alumine et un important producteur de minerai de fer, d'or, de plomb, de charbon, d'argent et de cuivre.
  • Depuis plus de 160 ans, en commençant par la ruée vers l'or du 19ème siècle et en incluant le développement de nos gisements de minerai de fer dans le Pilbara en Australie occidentale,  à partir des années 1960, nous avons développé notre expertise en tant que nation minière.
  • Nous avons également les meilleures équipement, technologie et services miniers au monde, les sociétés dites «METS». Les sociétés METS contribuent à la bonne marche des mines en fournissant l'infrastructure technologique requise, y compris des services d'ingénierie, de conseil et d'analyse. Leurs compétences sous-tendent le succès de l'exploitation minière australienne en assurant la sécurité des mines, l'efficacité de la production et la durabilité.
     
  •  L'une des principales qualités des sociétés minières australiennes est la manière dont elles combinent la rentabilité avec le souci de la sécurité, de l'environnement et de la communauté locale.
     
  • Une gestion prudente de la faune et de la flore locale, la surveillance de l'environnement et la gestion des déchets et de l'eau renforcent la confiance dans la capacité de l'industrie minière à contribuer à la prospérité nationale. Ils font tous partie de la promotion de bonnes relations avec les communautés locales. Créer cette bonne volonté sous-tend la croissance économique.

Mines australiennes en Afrique

• Nous voyons l'exploitation minière offrir les mêmes opportunités économiques à Madagascar, où les sociétés minières australiennes jouent un rôle positif et constructif, partageant leur expertise technologique et leurs normes professionnelles, de santé et de sécurité, de normes environnementales et de liaison communautaire

• Il y a d'importants investissements australiens dans le secteur minier en Afrique avec plus de 170 sociétés cotées en bourse australiennes qui investissent dans plus de 400 projets dans 35 pays à travers le continent y compris des investissements importants à Madagascar.
 

- Il est dans l'intérêt des entreprises australiennes qui investissent en Afrique, et dans l'intérêt des actionnaires australiens, que les économies africaines se développent de manière durable et inclusive.
 

  • Assurer les meilleures pratiques en matière de gestion de l'environnement et de la santé et sécurité au travail des mineurs; et l'établissement de relations efficaces avec les communautés dans lesquelles nous opérons - y compris par le biais d'opportunités d'emploi pour les locaux - est important que vous travailliez en Australie ou à Madagascar.
     
  • L'année dernière, le Sénat australien a mené une enquête sur les relations commerciales et d'investissement avec les pays africains, reflétant l'intérêt croissant des Australiens à investir et à faire des affaires avec l'Afrique.

     

  • En particulier, je voudrais partager quelques points émis par l'ancien haut responsable du département commercial Grame Barty concernant la compétitivité mondiale.
         -  M. Barty a souligné que les pays africains devront rivaliser avec d'autres marchés pour attirer l'investissement australien.
  • Les problèmes qui peuvent surgir sur les marchés ou pays africains comprennent le manque de compétences et de talents locaux, les pratiques commerciales opaques, les pots-de-vin et la corruption, ainsi que les problèmes de sécurité tels que le terrorisme, les troubles civils et la criminalité.
  • Je voudrais souligner que l'investissement australien à Madagascar a le potentiel de contribuer beaucoup plus que le gouvernement australien apporte à travers son programme développement.
  •   C’est l’investissement des sociétés qui offrent de nouvelles opportunités d'emploi, de développement de compétences et d’opportunités pour les entreprises locales, alors que le gouvernement australien peut contribuer au niveaux d’échanges des expériences et de renforcement de capacités.
  • Et les destinations les plus attractives pour l’investissement sont celles qui peuvent assurer des régimes transparents et stables pour réduire les risques et les incertitudes.

Aide australienne au développement malgache

  • L'aide australienne au développement malgache consiste principalement à renforcer les capacités a travers des programmes comme les bourses sous l’Australia Awards" et des subventions aux projets communautaires.

     

  • Depuis 2012, plus de 100 bourses d’études ont été octroyés par le gouvernement australien dont la majorité des bénéficiaires étaient des femmes. Il y a actuellement neuf boursiers de niveau masters qui sont en Australie.  L’Université de Queensland sera de retour de nouveau cette année avec le contingent des boursiers africains pour le cours de courte durée portant sur le développement social et économique du secteur minier.

     

  • Nous sommes ravis de l'énergie et du dévouement des anciens boursiers  malgaches qui a leur retour sont devenus  des agents du changement et qui contribuent au développement à Madagascar en partageant leur connaissances a travers des ateliers de travail dans les régions et des projets communautaires. Je suis heureuse que vous aurez l'occasion de rencontrer beaucoup d'entre eux demain soir et de voir à quel point ils sont brillants, lors de l’évènement alumni Speaker Series du dynamique A3- Mada après la clôture de la conférence.

     

     

  • L'un des projets que nous avons aidés à financer, avec GIZ, est un atelier pour les femmes artisans-bijoutiers du secteur minier artisanal. J'aurais l’occasion d’inaugurer l'atelier à Sakahara lundi. L'atelier permettra aux associations des femmes de produire et d'exposer des bijoux en pierres semi-précieuses et précieuses. L'atelier donnera aussi aux femmes l'opportunité d'acquérir de nouvelles compétences et de vendre leurs bijoux afin qu'elles puissent subvenir aux besoins de leur famille.

     

  • L'autonomisation des femmes dans l'industrie minière est vitale pour la croissance à long terme de Madagascar, comme l'ont démontré des études. Et la promotion de l’autonomisation économique des femmes est une priorité clé dans notre agenda politique à l’international, commercial et de développement.

 

Aide au développement

  • L'Australie soutien plusieurs programmes multilatéraux et institutions pour promouvoir la transparence et assurer le développement durable dans le secteur minier comme par exemple, l’ EITI - l'Initiative pour la transparence des industries extractives, le Kimberley Process et  les organisations régionales comme l’ORA- l’association des pays riverains de l’océan indien .

 

Engagement international

 

  • Il est très important de noter que le gouvernement australien exige des entreprises australiennes qu'elles respectent les obligations que l'Australie a acceptées dans les traités internationaux
    • Par exemple, l'Australie est Partie à la Convention des Nations Unies contre la corruption et à la Convention de l'OCDE sur la lutte contre la corruption et a longtemps criminalisé la corruption d'agents publics étrangers.
    • Ces infractions s'appliquent de manière extraterritoriale, ce qui signifie qu'elles s'appliquent aux activités des Australiens et des entreprises australiennes, à l'étranger, autant que dans leur pays d'origine.
  • Les entreprises australiennes ont dans l'ensemble obtenu une réputation justifiée pour de bonnes pratiques de responsabilité sociale d'entreprise - ici et à l'étranger.
  • Ceci dit, l'Australie est un partenaire qui comprend que, bien que nous ayons une riche expérience à partager, la création d'un secteur des ressources solide et la garantie d'une bonne gouvernance et de communautés résilientes exige un effort constant
    • cela a été souligné récemment par le rapport sur les processus d'approbation minière par Transparency International.
  • Comme dans toute industrie, de nouvelles technologies, de nouvelles techniques et de meilleures pratiques sont constamment mises au point, et les gouvernements et l'industrie doivent constamment s'adapter à ces changements.

     

Conclusion

  • Je vous souhaite plein de succès pour un atelier fructueux avec des discussions très intéressantes - je suis heureuse que le gouvernement australien, à travers le gouvernement de l'Australie occidentale et le ministère malgache des Mines, sous l’égide  du COMESA ont pu organiser cet atelier de travail  ici a Madagascar qui est le premier d’un groupe de pays bénéficiaires pour cette année, ce qui certainement aidera les pays africains à aboutir à des résultats de développement tangibles grâce à leurs ressources minérales.

     

Merci.